• Samuel MATHEY, Ph.D

MA TRIBUNE DU LUNDI…

DOIT ON REVOIR LE MODÈLE DE FONDATIONS HUMANITAIRES CRÉÉES PAR LES PREMIÈRES DAMES EN AFRIQUE ?

J’étais récemment dans une capitale Africaine avec une amie effondrée car toutes les sources de financement de son ONG se sont ASSÉCHÉES… car tous les donateurs préfèrent financer la fondation de la nouvelle première dame….

La première action de bon nombre de premières dames, en Afrique, est de créer une fondation humanitaire… et 90% des sources de financement dans le pays s’orientent alors vers ces fondations…

Les raisons de "retour d'ascenseur" sont souvent évidentes...

La création de fondations par les premières dames entrainent souvent les suivants:

1. les ONG et initiatives privées se retrouvent souvent sans financement

2. ces fondations ont souvent des coûts de fonctionnement élevés (bureaux prestigieux, top salaires…) en sus de moyens d’état…

3. l’efficacité des actions de ces fondations sont souvent, selon certains, plus dans les effets d’annonce que d’impact rigoureux et évaluation à travers le temps

4. ces fondations meurent dès que les premières dames ne sont plus dans leur rôle… laissant un paysage des ONG dévastés et détruits...

L’APPROCHE AMERICAINE EST ELLE LA MEME ?

Il faut faire la différence avec les premières dames américaines…

Dans le cas des Etats Unis, les premières dames ne CRÉENT PAS de fondation, de structures…. MAIS plutôt un programme de sensibilisation sur une thématique et de mobilisation de fonds POUR les ONG travaillant DÉJÀ sur le terrain…

Le programme contre l’obésité de Michelle Obama n’est pas une fondation mais un ensemble d’actions pour mobiliser des ressources pour les acteurs et ONG dans le domaine…

QUELLES SOLUTIONS ?

Que faire pour permettre aux premières dames Africaines de militer pour des causes sociales SANS pour autant tuer les ONG privées sur le terrain ?

a) L’approche programme est une piste, que de créer plutôt des programmes au profits des ONG travaillant dans le domaine

b) L’approche post-pouvoir avec Obama où la fondation est créée APRÈS avoir quitté le pouvoir ?

c) L’approche non-fondation avec l’autonomisation des femmes, ou des micro-crédits

À suivre

Samuel Mathey, Ph.D.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout